Articles en rapport
Notes
Rejoindre la conversation

Synesthésie, la langue des symboles

AddThis Social Bookmark Button

La synesthésie, est l'association de plusieurs sens, on parle aussi de modalités sensorielles. C'est à un phénomène neurologique naturel (ou artificiel) qui affecte la perception. Par exemple, un synesthète peut être quelqu'un qui associe des couleurs à des sons, à des mots, ou tout simplement, à des sensations. Bien entendu, cette constatation, parmi d'autres, a amené de nombreux scientifiques à considérer la communication entre les différentes zones du cerveau.

Certes, on peut percevoir, mais il s'agit aussi d'expression. Voyez par exemple Rimbaud avec son sonnet voyelles, il nous dit que l'o est bleu. Savourez le titre de la chanson les mots bleus du chanteur Christophe. Vivez le rêve bleu du dessin animé Aladin. Tout cela est très poétique.

Mais plus concrètement, les lettres de notre l'alphabet ne sont-elles pas des symboles associés (de par nature) à des sons ? Remarquez, d'ailleurs, comme il est pratique d'utiliser ce système d'alphabet pour pouvoir faire passer une langue de l'oral à l'écrit. Au-delà des subtilités orthographiques, n'écrivons et ne lisons nous pas des combinaisons de sons comme étant eux-même associés à des idées ? Ainsi, les clefs d'un probable système de pensée apparaissent, comme autant de formules élaborées sur des bases, au moins, proches de la synesthésie. J'ai envie d'évoquer le mathématique mais cela serait hors sujet.

Un des exemples qui me séduit particulièrement pour évoquer la relation entre un langage et le phénomène de synesthésie est celui des hiéroglyphes. En effet, les hiéroglyphes présentent la particularité d'avoir une triple interprétation. Tout d'abord, chaque symbole a une signification qui lui est propre, un symbole seul peut signifier quelque chose. Cela est très visuel. D'autre part, les combinaisons entre les symboles ont aussi une signification logique. Ces combinaisons forment en quelque sorte des mots. Enfin, chaque symbole peut être associé à un son, la combinaison de ces sons formant des mots (on retrouve par exemple le prénom d'Alexandre écrit de cette manière). On notera que les prêtres égyptiens initiés à cette écriture sacrée, la considéraient comme étant vivante. On perçoit donc bien ici ce mélange du sensible qui caractérise la synesthésie.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité